Toutes les entreprises ont l'obligation de disposer de cet outil, qui permet une justice du travail entre hommes et femmes.

Les femmes, il y a des décennies, qui ont fait irruption sur le marché du travail, dès le début, brisant les barrières d'une culture imposée pendant de nombreuses années, dans laquelle les hommes dominaient la plupart des domaines de travail pour les autres. Dans le passé, le travail dans les usines et les entreprises multisectorielles n'était accessible qu'aux femmes, si le chef de famille ou le mari en donnait l'autorisation.

Face à cette situation, petit à petit, les droits du travail conquis par les femmes sur le lieu de travail se sont progressivement intensifiés, pour éliminer ces lests. Actuellement, il n'y a pas de distinction légale entre les sexes pour accéder à tout type d'emploi, cependant, dans la pratique, tant d'années de structure inégale continuent de faire des ravages. D'où l'émergence d'outils juridiques qui permettent d'atténuer et surtout d'éradiquer ces inégalités.

Dans ce sens, il convient de noter qu'en Espagne, Depuis le mois de mars dernier de l'exercice 2022 récemment clôturé, les entreprises sont tenues d'avoir un plan d'entreprise pour l'égalité. S'il est vrai que toutes les entités qui ont un effectif de plus de Employés de 50; Il vise également toutes les entreprises qui, dans leur convention collective applicable, ont inclus l'élaboration de ce plan. Une autre des formules pour exiger ce document est que l'Autorité du travail elle-même l'exige, en raison d'un processus de sanction.

Les entreprises peuvent être pénalisées en cas de non-respect

Il n'y a pas d'arbitraire ici. Les entreprises qui sont tenues par la loi doivent avoir leur plan d'égalité, tel que mandaté par la norme ; ainsi que leurs épigraphes correspondent, en tout cas, au modèle recherché. Parce que, sinon, l'entreprise enfreindrait gravement cette mesure de garantie, et s'expose à des amendes allant de 626 à 6.250 euros. Bien sûr, des sanctions qui peuvent impliquer des dépenses importantes, qu'il convient d'éviter. Pour cela, avoir l'avis d'un cabinet expert en la matière est indispensable.

En outre, de nombreuses entreprises, malgré le fait que l'Autorité du travail ait exigé le plan, continuent de ne pas écouter ces demandes et deviennent insoumises. Bien sûr, ce n'est pas un rôle digne d'une entreprise qui apprécie sa main-d'œuvre et, si nécessaire, ce manque de solvabilité conduira à une amende classée très grave. Et les sanctions, dans cette gamme de non-conformité, sont très lourdes, puisqu'elles vont de 6.251 225.018 à hauteur de XNUMX XNUMX euros, étant entendu qu'aucune firme ne peut se permettre ce discrédit.

Tout ce qui précède conduit à une double réflexion. D'un côté, standardiser ce type de mesures qui, en aucun cas, ne visent à marquer l'activité de l'entreprise, mais au contraire, à améliorer les performances de ses templates. Et en deuxième position, contribuer à l'avancement des droits sociaux vital, pour un bien-être commun et l'égalité.

Phases dans lesquelles un plan d'égalité est divisé

Bien sûr, le volonté de l'entreprise est essentiel. Une fois que la personne responsable qui va diriger et gérer le plan sait qu'elle va procéder à son application, le processus commence.

Une fois que l'entreprise a cette prise de conscience, La deuxième chose sera de détecter toutes les possibilités et tous les paramètres susceptibles d'être appliqués de manière inégale entre les hommes et les femmes.. De ce fait, il est possible d'observer les fiches de paie, les permis, les suppléments, les salaires, les grades, etc., qui existent dans l'entreprise pour différents types de sexe.

La troisième chose, donc, Une fois toutes ces données détectées, ce sera la préparation du Plan d'égalité lui-même, corriger ces erreurs et améliorer les concepts concernant les avantages dont bénéficient les employés, qu'ils soient hommes ou femmes. Il s'agit de mettre en place des mesures et de corriger les problèmes à cet égard.

Le point culminant sera érigé lorsque le propre Le plan d'égalité est admis au registre des conventions et accords collectifs, ou auprès de l'organisme compétent de la Communauté autonome où se trouve l'entreprise.

Enfin, il convient de noter que la construction d'une société égalitaire est une tâche commune que les entreprises doivent comprendre et être une partie active du processus.

 

Share