(* 1 *)

Le spécialiste britannique de l'eSIM, TruPhone, sera vendu pour seulement 1 € suite à l'imposition de sanctions à l'oligarque russe Roman Abramovich, copropriétaire de la société.

Les rapports indiquent que l'homme d'affaires allemand Hakan Koç et son partenaire et ancien dirigeant des télécommunications Pyrros Koussios acquerront 90% et 10% de la société, qui était évaluée à 410 millions de livres sterling en 2020.

Abramovich détient une participation de 23% dans Truphone, le reste étant détenu par les partenaires commerciaux Alexander Abramov et Alexander Frolov, le trio investissant environ 300 millions de livres sterling, selon le Times.

Adoption de l'eSIM

Selon les termes de la vente, les propriétaires actuels recevront jusqu'à un tiers des fonds initiaux qu'ils ont investis si l'entreprise se porte bien, à condition qu'aucun d'entre eux ne soit pénalisé à ce moment-là.

Ni Abramov ni Frolov n'ont fait l'objet de sanctions britanniques, mais l'implication d'Abramovich a causé des difficultés à l'entreprise.

Plus tôt en avril, il a reconnu les défis et a déclaré qu'il avait nommé FRP Advisory pour examiner ses options stratégiques à l'avenir, ajoutant que les clients ne verraient aucun changement.

"Il convient de souligner que Truphone ne fait l'objet d'aucune sanction", a-t-il déclaré. "La société continuera à fonctionner comme d'habitude et nous restons déterminés à fournir la meilleure qualité de service aux clients et partenaires, ainsi qu'un soutien continu à ses employés."

Les eSIM basées sur un logiciel combinent les fonctionnalités et les capacités d'une carte SIM avec la possibilité de changer de fournisseur à distance, ce qui facilite le choix des consommateurs, permet de nouveaux modèles de service et offre aux fabricants une plus grande flexibilité de conception. La technologie de Truphone alimente la capacité Apple SIM, tandis qu'elle a des partenariats avec un certain nombre de grands opérateurs mobiles, dont BT.

Via The Times (Ouvre dans un nouvel onglet)

Share