Elon Musk met fin à son accord avec Twitter

L'accord entre Elon Musk et le géant des médias sociaux Twitter est annulé.

Dans une lettre adressée au service juridique de Twitter (ouvre dans un nouvel onglet) vendredi soir, Musk a appelé à la résiliation de l'accord de fusion entre lui et ses bailleurs de fonds, Twitter déclarant, "parce que Twitter est en violation substantielle de plusieurs dispositions de cet accord ." , semble avoir fait des déclarations fausses et trompeuses sur lesquelles M. Musk s'est appuyé pour conclure l'accord de fusion, et est susceptible d'avoir un effet défavorable important sur la société (tel que ce terme est défini dans l'accord de fusion) ».

La lettre a également été déposée auprès de la SEC (ouvre dans un nouvel onglet).

Le renversement d'intérêt survient trois mois après que Musk a tenté d'acheter la populaire plateforme de médias sociaux pour 44.000 milliards de dollars (ouvre dans un nouvel onglet).

Le problème est le nombre de comptes de spam ou de bot sur Twitter. Musk pense que la plate-forme est surpeuplée et Twitter a insisté sur le fait que son estimation était erronée. Ils ont finalement proposé de lui laisser voir leurs données, mais Musk voulait un audit indépendant.

La lettre ajoute que « Twitter a échoué ou a refusé de fournir ces informations. Twitter a parfois ignoré les demandes de M. Musk, les a parfois rejetées pour des raisons qui semblent injustifiées, et a parfois affirmé s'y conformer tout en donnant à M. Musk des informations incomplètes." ou des informations inutiles.

Musk avait de grands projets pour Twitter, notamment en faire une place publique, pousser la fonction de tweets modifiables (sur laquelle Twitter travaille déjà) et être plus ouvert à la parole sans restriction de tous les côtés. On craignait qu'il n'invite à nouveau l'ancien président Donald Trump sur Twitter (il a été banni après les attentats du 6 janvier), mais cela n'a jamais été confirmé.

Alors que Musk avait précédemment suspendu l'accord tout en essayant d'obtenir plus d'informations sur le nombre de bots sur la plate-forme, il avait été assez silencieux à ce sujet ces dernières semaines, notamment en ne tweetant pas pour tenter de résilier l'accord.

Reste à savoir si l'accord est vraiment mort ou non. Musk pourrait être sur le crochet pour des millions et Twitter ou les actionnaires, qui auraient approuvé l'accord le mois prochain, pourraient poursuivre Musk en justice.

Pourtant, il semble peu probable que Musk envisage un nouvel accord.

Share