ASA Ventures, basée à Dubaï, se considère comme un VC 2.0

ASA Ventures, basée à Dubaï, se considère comme un VC 2.0

En mai 2019, ASA Ventures, une société de capital-risque basée à Dubaï, lancera un programme de revitalisation de 12 semaines appelé RevUp pour aider les startups. Le capital-risque (CV) constitue une ligne de vie financière pour les maintenir à flot tout au long des étapes requises de leur cycle de vie, en particulier au début lorsque l'entreprise n'a pas beaucoup de clients. En règle générale, les CV choisissent des startups en fonction d'une étape ou d'un secteur spécifique, en fonction de leur mandat d'investissement. Il va sans dire qu'un pourcentage des capitaux propres va au capital-risque, et dans un monde parfait, où chaque startup gagne, le VC, Dan Diz Rizvi, COO d'ASA Ventures, a déclaré à LaComparacion Middle East Las VCs Les traditions traditionnelles sont terminées et le financement est la seule chose dont un entrepreneur a besoin et il déterminera la différence entre l'échec et le succès.

Dites bonjour à VC 2.0

Avec la révolution numérique, Rizvi explique que les entrepreneurs ont besoin de quelqu'un d'autre pour travailler sur des aspects de l'entreprise qu'ils ne peuvent pas gérer. Seulement au début. « Nous ajoutons de la valeur au nouveau paysage commercial et souhaitons changer la perception actuelle du capital-risque. Être une bouée de sauvetage financière pour VC 2.0. Il a déclaré que VC2.0 signifiait donner aux startups un soutien non financier et donner aux entrepreneurs l'accès à des ressources qui ils n'en auraient pas autrement à un stade aussi précoce, tout en leur apportant de réels avantages. la startup rentable en trois mois. Pendant ces trois mois, nous fournissons toutes les ressources. C'est un objectif à la fois pour nous et pour les startups. En dehors de cela, nous les formons à la collecte de fonds et les mettons dans différentes expositions à afficher », a-t-il déclaré. Si de l'argent est nécessaire, ASA peut lever entre 200 20,000 et 2 millions d'euros avec une participation de 5 à 85 %. De plus en plus de nouvelles entreprises à Dubaï besoin de plus de financement pour réussir et ASA Ventures devient le co-fondateur qui assure la relève de la nouvelle société : « Nous devenons des partenaires financiers et nous ne facturons pas de commissions. Si c'est bon ou mauvais, nous le partageons aussi. En investissant notre argent, nous voulons nous assurer que la startup fait du bon travail à la fin de la journée et que c'est le modèle que nous avons créé », a-t-il déclaré. ASA Ventures a été créée au Portugal en 2003 et a déménagé à Dubaï en 2013. L'objectif de VC est de cinq startups tous les trois mois, opérant au Portugal, en Arabie saoudite, au Royaume-Uni, à Maurice, en Inde et au Pakistan, et visant à étendre ses ailes en Malaisie, à Singapour et à Oman.